Trouver des solutions pour le recouvrement de créances

Recouvrement de créances

La vie d’une entreprise n’est pas toujours rose. Elle a ses lots de difficultés presque tous les ans. Parmi les obstacles, l’accumulation des retards combinée aux défauts de paiement sont les plus difficiles à gérer. Dans tous les cas, il est toujours possible de s’en remettre à condition de savoir s’en prémunir. Reste à savoir quelles sont les solutions à adopter pour assurer le recouvrement des créances.

L’assurance-crédit afin de sécuriser le poste client

Il s’agit entre autres de la première option qui vous permet d’assurer la continuité de la collaboration entre les deux parties prenantes. En amont, la compagnie d’assurance commence par étudier la solvabilité du portefeuille client qu’elle est censée garantir. Plusieurs possibilités s’offrent à vous si vous optez pour cette solution. Par exemple, le mauvais payeur peut appliquer un processus spécifique, notamment au moment de la commande, à l’exemple d’un versement d’acompte. Ainsi, au moindre souci de paiement, l’assureur prend directement en charge toutes les procédures de recouvrement possible. De la sorte, l’entreprise n’est plus obligée de gérer, par ses propres moyens, les relances ce qui lui offre d’ailleurs un gain de temps considérable. Également, l’assureur s’engage à indemniser l’entreprise dans le cas où elle fait face à des défauts de paiement. Cela permet alors de préserver sa santé financière. Étant très active, cette solution permet de résoudre les problèmes d’impayés en toute facilité. On vous invite à vous rendre directement sur un site comme www.gestioncreditexpert.com si vous voulez trouver les solutions de recouvrement adaptées à la situation financière de votre entreprise.

L’affacturage, pour financer le décalage de trésorerie

L’affacturage est également une autre option pour faciliter le recouvrement des créances et des impayés. Elle consiste à céder la majeure partie, voire même la totalité des créances de votre entreprise à une société tierce. Il appartient ainsi à cette dernière, autrement dit, à l’entreprise déléguée de verser le montant des créances cédées. De cette manière, le débiteur prend en charge le règlement le jour de l’échéance. C’est une solution qui ne manque pas d’intérêt dans la mesure où elle permet de préserver la santé financière de l’entreprise et de combler le trou de la trésorerie à cause des impayées.

Cependant, il faut savoir que l’affacturage ne relève en aucun cas le poste client de toutes ses fonctions. À vrai dire, l’entreprise couverte doit procéder chaque mois à la vérification des taux pratiqués ainsi qu’à la vérification des créances à céder. Le seul bémol réside dans le fait que les solutions comme celle-ci même à l’amiable coûtent un peu plus cher. En réalité, outre les frais de gestion qui sont à la charge de l’entreprise concernée, ainsi que le frais d’ouverture de compte, il faut également inclure les commissions de financement qui présentent généralement 4 à 8 % des créances.

Faire recours à un tiers pour recouvrer ses créances

Le recours à un cabinet de recouvrement est également une solution pour recouvrir ses impayés. Également classée dans la catégorie de solution à l’amiable, celle-ci est la plus prisée des entreprises concernées par ce genre de problème. Dans le cadre de cette solution, l’entreprise signe un contrat pour mandater un tiers. Aux moindres incidents de paiements, le cabinet entre en jeu et entame une procédure à l’amiable ou contentieuse. En ce qui concerne sa rémunération, elle est généralement basée sur le pourcentage de la créance recouvrée. Certes, elle se révèle intéressante étant donné qu’elle permet d’offrir un gain de temps précieux. Le recours à un avocat est également possible afin d’augmenter le niveau de pression que l’on exerce sur le débiteur récalcitrant. À noter que l’avocat peut également accompagner les entreprises en cas de poursuites judiciaires. Toutefois, il est préférable de miser sur une solution de conciliation afin de préserver la relation commerciale avec le client débiteur.

La solution logicielle est aussi envisageable

Qui aurait pu imaginer qu’un jour la technologie permettrait de gérer les créances d’une entreprise ? C’est ce qui est bel et bien en train de se produire. Effectivement, plusieurs interfaces du logiciel existent et permettent une visibilité en temps réel sur l’encours client. Puisque la moindre anomalie de défauts de paiement est détectée, la gestion des impayés se trouve grandement facilitée. Il y a également les approches basées sur l’intelligence artificielle. Il s’agit, en effet, d’un moyen qui permet de paramétrer l’ensemble des scénarios de relance afin de les appliquer par la suite de manière automatisée. Ainsi, l’entreprise n’a plus besoin de consacrer trop de temps aux tâches de gestion liés aux problèmes de paiements. Sinon, l’utilisation des outils collaboratifs est envisageable, histoire d’impliquer tous les secteurs de l’entreprise.

Comment choisir le bon outil pour gérer sa comptabilité ?
Relances clients et prospects : guide en ligne